Ce mois-ci, nous avons définitivement adopté le projet de loi « Climat et résilience ». Issu des propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat, ce texte prévoit de nombreuses mesures concrètes dans la lutte contre le réchauffement climatique et la préservation de notre environnement. Dans le cadre du Plan de Relance, 30 milliards d’euros sont déployés pour faire de la France la première grande économie décarbonnée européenne. Ces récents dispositifs illustrent l’engagement du Président de la République et l’action en faveur du climat et de l’environnement depuis 2017.

Cette semaine je souhaite revenir sur le bilan de notre action concrète en ce sens. 

🔷 Accélérer la prise de conscience sur l’urgence climatique et mieux préserver notre environnement et ses ressources :

👉 Création du Haut Conseil pour le Climat, organisme indépendant ayant notamment pour objectif d’avoir un impact sur les politiques publiques en faveur du climat et de la réduction des gaz à effet de serre ;
👉 Création de l’Office français de la biodiversité, renforçant notamment la police de l’environnement ainsi que la gestion et l’appui à la gestion d’espaces naturels ; 
👉 Réunion de la Convention Citoyenne pour le Climat, à la suite du Grand débat national. Une assemblée de 150 citoyens ayant formulé 149 propositions dont 146 ont été retenues par le Président de la République. La plupart des propositions ont été mises en place ou sont en cours de déploiement (Plan de Relance, loi « Climat et résilience ») ;
👉 Renforcement des compétences des collectivités territoriales dans la gestion des milieux aquatiques et zones humides de leur territoire ; 
👉 Mise en place d’une stratégie nationale pour les aires protégées, visant à protéger jusqu’à 30% du territoire national d’ici 2030 ;
👉 Fin de l’exploitation des hydrocarbures sur le territoire français à l’horizon 2040 ;
👉 Intégration de l’éducation au développement durable à l’école ;
👉 Développement d’un affichage environnemental prenant en compte les impacts sur le climat, la biodiversité et la consommation des ressources naturelles ; 
👉 Interdiction de la publicité sur les énergies fossiles ;
👉 Renforcement des sanctions en cas de mise en danger de l’environnement et création du délit d’écocide pour les atteintes les plus graves ; 

🔷 Réduire notre impact sur le réchauffement climatique :

👉 Information sur les qualités et caractéristiques environnementales des produits ; 
👉 Mise en place d’un indice de réparabilité ; 
👉 Information sur la disponibilité des pièces détachées ;
👉 Interdiction d’élimination des invendus non-alimentaires ;
👉 Interdiction des passoires énergétiques à compter de 2015 ;
👉 Pérennisation des aides à la rénovation énergétique sur le long terme, afin de réduire les émissions de GES dans le secteur du bâtiment ;
👉 Lutte contre l’artificialisation des sols et la bétonisation des territoires ; 
👉 Mise en place d’un forfait mobilités durables jusqu’à 500€ par an dans le privé et le public et cumulable avec le remboursement des titres de transport ;
👉 Fin de la vente des véhicules thermiques à l’horizon 2040 ;

➡️ En France : 934km de petites lignes ferroviaires ont été rénovées 

➡️ Dans les Yvelines : 
👉 4.541 dossiers validés pour la rénovation thermique des bâtiments dans le cadre du dispositif « MaprimeRénov’ » ;
👉 907km de pistes cyclables en 2021, soit +17% par rapport à 2017 ; 
👉 17.444 primes à la conversion et bonus écologiques pour l’achat ou la location longue durée d’un véhicule propre ; 
 👉 Accélération du déploiement des bornes de recharge électriques sur l’ensemble du territoire ; dans notre département : déjà 1.184 bornes déployées ;
👉 3,8 millions d’habitants en Île-de-France vivant à l’intérieur d’une zone à faibles émissions (ZFE) ;