La crise a aussi été économique et sociale. Mais le gouvernement a su répondre présent et a déployé des dispositifs inédits et puissants, pour préserver l’emploi et l’économie. Pour sortir de ces crises, un Plan de Relance inédit est mis en œuvre cette année. Cette semaine je reviens sur ces mesures fortes ainsi que sur l’ensemble de l’action de notre majorité ces quatre dernières années en faveur de l’économie et de l’emploi. 

🔷 Liberté de choisir son avenir professionnel

➡️ Faire de la France une nouvelle société de compétences ;

➡️ Création de Mon Compte Formation pour renforcer l’accès à la formation continue, tout au long de la vie ; 

➡️ Faciliter l’accès à l’emploi pour les personnes en situation de handicap ; 

➡️ Renforcer la lutte contre la fraude au travail détaché ;

➡️ Faciliter l’accès à l’apprentissage pour les jeunes :
👉 En 2020, 10.870 contrats d’apprentissage signés dans les Yvelines entre un apprenti, un centre de formation et un employeur pour un parcours de formation en apprentissage. 

🔷 Renforcer l’inclusion dans l’emploi par l’activité économique et lutter contre le chômage de longue durée

➡️ Adoption d’un pacte d’ambition pour l’insertion par l’activité économique (IAE) :
👉 Suppression de l’agrément délivré par Pôle emploi préalable à toute embauche dans une structure d’IAE ; 
👉 Création d’un « CDI inclusion » à destination des personnes seniors de plus de 57 ans ; 
👉 Expérimentation d’un « CDI renforcé » à destination des publics les plus éloignés de l’emploi ; 

➡️ Le nombre de personnes accompagnées par une structure d’insertion par l’activité économique est passé de 127.251 en 2017 à 145.123 en 2021. Dans les Yvelines : 1.179 bénéficiaires au mois de mars 2021 ;

➡️ Extension de l’expérimentation « Territoires zéro chômeur de longue durée » à 50 nouveaux territoires ; 

🔷 Favoriser la croissance et la transformation des entreprises

➡️ Création d’un guichet unique numérique pour simplifier la création des entreprises ; 

➡️ Suppression de l’obligation, pour les artisans, de suivre le stage de préparation à l’installation ; 

➡️ Protection, par un statut dédié, des conjoints collaborateurs qui exercent une activité professionnelle dans l’entreprise ; 

➡️ Clarification des obligations liées aux seuils d’effectifs en passant de 199 salariés à quatre seuils de référence : 11, 50, 200 et 250 salariés ; 

➡️ Possibilité pour les entrepreneurs de rebondir plus rapidement après un échec en généralisant la liquidation judiciaire simplifiée ;


🔷 Maintenir l’emploi et soutenir l’économie face aux crises sanitaire, économique et sociale de la Covid-19

➡️ Fonds de solidarité pour aider les entreprises les plus touchées : 
👉 En France : 33,4 milliards d’euros pour soutenir plus de 2 millions d’entreprises ; 
👉 Dans les Yvelines : 527 millions d’euros pour soutenir plus de 35.000 entreprises ; 

➡️ Prêts garantis par l’État pour soutenir le financement bancaire des entreprises : 
👉 En France : plus de 139,2 milliards d’euros pour un total de plus de 685.000 dossiers ;
👉 Dans les Yvelines : 2,3 milliards d’euros pour un total de plus de 11.800 dossiers ; 

➡️ Activité partielle : 
👉 En France : plus de 85 millions d’heures demandées pour plus d’un million de salariés ; 
👉 En Île-de-France : plus de 27 millions d’heures pour plus de 310.000 salariés ;  

🔷 Accompagner la relance économique

➡️ Au mois de juin 2021, 3.341 entreprises et organismes agricoles français, dont 6 dans les Yvelines, ont bénéficié des aides à l’investissement de France Relance ;

➡️ 1.078 entreprises yvelinoises ont bénéficié du chèque de 500€ pour effectuer leur transformation numérique. Par ailleurs, 302 entreprises ont disposé d’un diagnostic numérique de la part de la chambre de commerce et d’industrie et de la chambre des métiers et de l’artisanat suivi d’un plan d’action individualisé ; 

➡️ Plus de 31.300 yvelinois de moins de 26 ans ont été recrutés en CDI ou CDD de plus de 3 mois dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution » ;

➡️ Relance inclusive :
👉 Création d’une aide à l’embauche spécifique (85 millions d’euros dédiés) de 4.000€ pour tout recrutement en CDI ou CDD de plus de 3 mois d’un salarié en situation de handicap, sans limite d’âge, prolongée au 30 juin 2021. Depuis la création de cette aide : 10.000 recrutements effectués dont 66% en CDI ;
👉 Création d’une aide à l’apprentissage ou professionnalisation (2 milliards d’euros dédiés) : 5.000€ ou 8.000€ (selon l’âge) pour tout contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Le nombre d’apprentis en situation de handicap a augmenté de 71% sur la période 2019-2020.