De nouvelles mesures de soutien pour faire face à la crise du Covid-19

Suite aux annonces du président de la République lundi 13 avril 2020, le gouvernement a présenté en conseil des ministres le mercredi 15 avril les nouvelles mesures de soutien économiques prévues dans le deuxième projet de loi de finances rectificative qui sera examiné par le Parlement. Le plan d’urgence pour limiter l’impact de la crise sanitaire en France doit ainsi être porté à 110 Milliards d’euros.

Des aides exceptionnelles, concernant plus de 4 millions de foyers, seront versées dès le 15 mai.

➡️ Des primes pour les personnels soignants :
Les personnels soignants, qui œuvrent sans relâche au quotidien recevront des primes allant de 500 à 1500€. Ces primes seront exonérées des charges fiscales. Les agents hospitaliers percevront également une prime. Les heures supplémentaires seront revalorisées de 50%, sans charge fiscale. Enfin, les personnels des EHPAD et des services à domicile du secteur médico-social toucheront également une prime.

➡️ Une aide exceptionnelle pour les foyers les plus modestes :
L’État versera la somme de 150 euros par ménage au RSA et 100 euros par enfant. Cette aide sera également accessible aux bénéficiaires de l’ASS. Les bénéficiaires des allocations logement ainsi que de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) toucheront une aide de 100 euros.

➡️ Le plan d’urgence prévoit également de porter le montant du compte d’affectation spécial de l’agence de participation de l’État à 20 milliards d’euros pour intervenir dans le capital des entreprises.

➡️ 8 milliards d’euros seront dédiés aux dépenses exceptionnelles de santé, dont la moitié sera consacrée à l’achat de masques.

➡️ L’enveloppe du régime d’activité partielle passe de 8,5 à 24 milliards d’euros, dont 16 milliards seront pris en charge par l’État et 8 milliards par l’Unedic.