La semaine dernière, Ines Valette, Philippe Lestang et Dominique Dognien m’ont accueillie au supermarché collaboratif et participatif du Chaudron, au Chesnay-Rocquencourt. 

J’ai pu apprécier le dynamisme déployé par les bénévoles sociétaires de l’association, tous clients qui rénovent eux-mêmes en partie les bâtiments et gèrent le supermarché. L’accent est mis sur l’éco-responsable, l’économie local et la qualité des produits, que viennent chercher les 353 sociétaires. 

Après avoir expérimenté une ressourcerie éphémère l’an dernier, le concept a été pérennisé cette année et la ressourcerie est ouverte aujourd’hui à tous. On y trouve des vêtements, du linge de maison, de la vaisselle ou autres objets qui permettent de libérer les placards, donner une deuxième vie aux objets et lutter ainsi contre le gaspillage. 

L’association des amis du Chaudron est un incubateur qui permet à des projets de voir le jour. C’est ainsi qu’à l’automne prochain, un café éphémère associatif et une cantine éphémère solidaire et participative seront expérimentés. 

Une autre initiative à saluer est le partenariat mis en place avec le lycée Jean Moulin pour permettre aux lycéens de venir travailler sur site et ainsi mettre en pratique leurs apprentissages. Les toilettes du Chaudron ont notamment été très bien rénovés par les jeunes. 

Le Chaudron est un lieu de ressource et de vie dans le quartier qui favorise le lien social.