La conférence de presse d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran en résumé

Les mesures prises par les autorités en matière de confinement ont permis de diminuer les déplacements des Français et de limiter ainsi la propagation du virus. Le nombre d’entrées dans les services de réanimation a diminué. Aujourd’hui les patients exclusivement malades du Covid-19 sont au nombre de 5800. Le Premier ministre a tenu à saluer les efforts considérables des personnels soignants engagés sans relâche et a rappelé qu’il est primordial que nous continuions à respecter les mesures de confinement pour que la diminution du nombre d’entrées dans les hôpitaux puisse se poursuivre. C’est ainsi que nous pourrons préparer au mieux la sortie du confinement à partir du 11 mai prochain sans pour autant relâcher les efforts ensuite. 

Pendant cette crise sanitaire, la France peut compter sur les solidarités nationale et européenne. Dans les régions les plus touchées, des opérations d’évacuation ont eu lieu afin de soulager certains hôpitaux et de transférer les patients vers d’autres territoires aux capacités d’accueil plus fortes. Au total, 644 transferts ont été opérés, dont 180 vers l’Allemagne, la Suisse, le Luxembourg et l’Autriche. 

Le Premier ministre a également fait le point sur l’approvisionnement en masques, indiquant que la France a augmenté sa capacité de production de masques de 4 millions à plus de 8 millions par semaine, afin que les personnels soignants puissent être munis de masques FFP2 ou chirurgicaux. Par ailleurs l’État reprend commande auprès de pays étrangers, notamment la Chine. L’approvisionnement en protections sanitaires a été renforcé, mais des tensions demeurent, communes à tous les pays touchés par la crise sanitaire. 

En ce qui concerne le matériel en réanimation, Olivier Véran a annoncé que les hôpitaux seront équipés d’ici à la fin du mois de juin de 15 000 respirateurs et 15 000 respirateurs de transport. La pandémie liée au Covid-19 a entraîné une hausse de la consommation mondiale de médicaments de réanimation de 2 000% et des stocks devront être constitués en cas de résurgence de l’épidémie. 

Le ministre de la Santé a également rappelé les mesures décidées par le gouvernement pour soutenir les EHPAD, particulièrement touchés pendant la crise. Des permanences spécialisées en médecine gériatrique ont été mises en place afin de venir en aide aux établissements, et les plateformes régionales de la réserve sanitaire ont permis de mobiliser plus de 1500 volontaires. Enfin, le gouvernement a lancé une campagne massive de dépistage. Lorsqu’un cas est signalé, l’ensemble de l’établissement est testé, qu’il s’agisse des résidents ou des personnels soignants. 

Un droit de visite particulier est mis en place dès aujourd’hui dans les EHPAD. Il s’applique à la demande du résident et est limité à deux visiteurs, sous la responsabilité de la direction de l’établissement. Les mesures de distanciation s’appliqueront, il y aura un contact visuel, mais pas de contact physique. Ce droit de visite s’appliquera dans les mêmes conditions pour les personnes en situation de handicap. 

L’accompagnement pour les personnes vulnérables à domicile est renforcé. Pour ceux n’ayant pas d’accès à internet ou aux outils numériques, la télémédecine est étendue au téléphone. Un numéro d’aide et d’écoute pour lutter contre l’isolement 📞 : 0 800 130 000.

Le gouvernement place une très haute exigence sur l’accès aux soins pendant la crise sanitaire. Les personnes souffrant d’angoisses dues au confinement peuvent consulter psychologues et psychiatres en télémédecine. Un numéro de soutien aux personnels soignants 📞 : 0 800 73 09 58.