Cette semaine, nous avons adopté à l’unanimité une proposition de loi pour prévenir les usages dangereux du protoxyde d’azote, c’est-à-dire le gaz hilarant.

On ne rappellera jamais assez les dangers auxquels les jeunes s’exposent en utilisant du gaz hilarant : asphyxie par manque d’oxygène, perte de connaissance, désorientation, vertiges…

Avec cette loi, nous interdisons la vente de gaz hilarant aux mineurs dans tous les commerces mais également sur Internet et nous créons un nouveau délit : faire un usage détourné d’un produit de consommation courante pour en obtenir des effets psychoactifs.

➡️ Si vous êtes confrontés à cette situation, DrogueInfoService vous conseille sur son site ou au 0 800 23 13 13 (service gratuit et anonyme).

Nous avons également adopté une loi créant un droit à deux jours de congés lors de l’annonce de la survenue chez un enfant d’une pathologie chronique ou d’un cancer.

Il s’agit d’une avancée essentielle, qui permettra de mieux accompagner les parents dans ce moment qui est toujours très difficile, sans qu’ils n’aient à poser des congés payés ou à renoncer à une partie de leur salaire. C’est malheureusement souvent le cas et nous devions intervenir car il y a chaque année 2.500 nouveaux cas de diabète de type 1 chez des enfants de moins de 16 ans et 2.500 autres enfants sont diagnostiqués d’un cancer. Il s’agit là d’un premier pas, que nous devrons évaluer et amplifier.