Aujourd’hui, selon la CNIL, 82% des 10-14 ans et 95% des 15-17 ans vont régulièrement sur Internet sans leurs parents. L’évolution des usages numériques expose de plus en plus nos enfants, et de plus en plus tôt, à des contenus potentiellement inappropriés : violents, choquants ou illégaux.

Je suis fière d’avoir voté cette proposition de loi, portée par mon collègue et président de la commission des affaires culturelles Bruno Studer. L’objectif est de faciliter l’accès au contrôle parental et de l’installer par défaut sur tous les appareils connectés à Internet.

Une fois la proposition de loi définitivement adoptée, les appareils connectés devront être équipés d’un dispositif de contrôle parental, sans surcoût pour les parents. Concrètement, toutes les tablettes, les smartphones et ordinateurs vendus en France devront être équipés d’un dispositif de contrôle parental que les parents pourront très facilement activer. Il devra être proposé à l’utilisateur lors de la première mise en route de l’équipement.

Consulter la page de la proposition de loi sur le site de l’Assemblée nationale.