Plan de déconfinement : les annonces du gouvernement

Le Premier ministre a présenté de nouveaux éléments relatifs au plan de déconfinement qui débutera lundi 11 mai prochain.

Au vu de la situation en France concernant la circulation du virus, le gouvernement a décidé la levée progressive du confinement. Il s’agira d’un processus très progressif, qui prendra plusieurs semaines, tout en tenant compte des équilibres sanitaires, territoriaux et sociaux, afin de protéger au mieux les Français.

A cette occasion, le Ministre des Solidarités et de la Santé a présenté la carte de France des indicateurs de la circulation épidémique mise à jour.

Si certains territoires présentent de bons résultats permettant leur inscription en vert, il reste une certaine tension dans les hôpitaux concernant les capacités de réanimation dans d’autres territoires. Ainsi, les régions Île de France, Hauts de France, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est, ainsi que le département de Mayotte apparaissent en rouge. Pour ces territoires, la sortie du confinement s’y fera sur une base plus stricte que dans le reste du pays. Les collèges resteront fermés, de même que les parcs et jardins. 

La carte indiquant les livraisons de tests sur le territoire est entièrement verte. Le Ministre de la Santé a assuré que la France est prête pour tester massivement, la capacité de test étant au niveau attendu dans tous les territoires. 

Comme l’avait annoncé le Président de la République, le confinement ne sera pas obligatoire pour les plus vulnérables, mais le gouvernement en a appelé à la responsabilité de chacun de ne pas relâcher la vigilance et assurer la sécurité de tous.

Le Ministre de la Santé indiqué que 100 millions de masques seront distribués dans la semaine du 11 au 18 mai. 

En reconnaissance de leur engagement sans faille pendant la crise sanitaire, le gouvernement versera une prime comprise entre 1000€ et 1500€ aux personnels des EHPAD et des établissements accueillant des personnes en situation de handicap. 475 millions d’euros de crédits supplémentaires seront débloqués en soutien aux EHPAD.

🔷 Écoles

Le Ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a rappelé que la réouverture des écoles est un impératif à la fois social et pédagogique. Le protocole sanitaire a établi sur la base des préconisations du conseil scientifique et en concertation avec les élus locaux. 87 à 90% des communes oeuvrent actuellement à la réouverture des écoles. Ce sont entre 80 et 85% des écoles qui vont rouvrir dès la semaine prochaine. Au total, 1 million d’élève devraient être accueillis par 130 000 enseignants et 12 000 personnels médico-sociaux. 

Le gouvernement a également rappelé qu’une aide de 200€ sera versée au mois de juin aux étudiants modestes ainsi qu’aux jeunes de moins de 25 ans touchant les allocations logement.

🔷 Transports et déplacements 

La Ministre de la Transition Ecologique Elisabeth Borne a insisté sur le fait que le gouvernement a pour objectif de permettre à ceux qui le doivent de se déplacer en assurant la sécurité à la fois des voyageurs et des personnels des transports. 

En milieu urbain, l’offre augmentera et des mesures de distanciation physique devront être respectées. Celles-ci pourront être rendues plus strictes selon l’évolution de la situation. Le port du masque sera obligatoire dans les gares pour les usagers de 11 ans et plus. L’absence de masque pourra être sanctionnée d’une amende de 135€. Le télétravail restera la règle, et les employeurs sont appelés à décaler les horaires d’arrivée et de départ afin de limiter les flux de personnes aux heures de pointe. Les alternatives à la voiture seront également encouragées. 

À la demande de la présidente de la région Ile de France Valérie Pécresse, l’accès aux transports en commun aux heures de pointe sera réservé aux personnes ayant une attestation employeur ou présentant un motif impérieux de se déplacer. 

En ce qui concerne les déplacements interrégionaux, l’offre sera volontairement réduite, passant de 7% actuellement à 20% à partir du 11 mai et à 40% à la fin du mois. Les places seront limitées à 50% de la capacité des trains et les réservations seront obligatoires. 

Il n’y aura plus d’attestation de déplacement locale, mais les déplacements devront se faire dans un périmètre de 100km à vol d’oiseau autour du domicile. Pour les déplacements au-delà de 100km, les personnes devront remplir une attestation en version papier ou numérique présentant un motif professionnel ou personnel impérieux. Les personnes contrevenant à cette règle s’exposeront à l’amende de 135€. Les déplacements dans un même département mais dont la distance est supérieure à 100km seront quant à eux autorisés. 

Les frontières avec les pays voisins de la France restent fermées jusqu’au 15 juin au moins. Le gouvernement prendra alors une décision en fonction de l’évolution de la situation sanitaire sur le territoire. 

En ce qui concerne l’accès aux plages, lacs et centres nautiques, il pourra être rendue possible au cas par cas sur autorisation des préfets et des élus locaux. 

🔷 Commerces

Le Ministre de l’économie Bruno Le Maire a indiqué que tous les commerces vont pouvoir rouvrir, à l’exception des centres commerciaux de plus de 40 000 m2 en Île de France qui resteront fermés, et dont la réouverture des autres en France sera autorisée sur décision des préfets. 

Plus de 400 000 entreprises vont pouvoir reprendre leur activité, pour un total de 875 000 emplois. Les mesures de soutien économique prises par le gouvernement, comme le Fonds de solidarité seront maintenues jusqu’à la fin du mois de mai. 

En soutien au petites entreprises de moins de 10 salariés, le Ministre de l’Action et des comptes publics Gérald Darmanin a annoncé en début de semaine que les charges patronales des mois de mars, avril et mai seraient définitivement supprimées.