Je souhaitais revenir vers vous aujourd’hui pour faire le point sur les débats qui se sont tenus au Parlement sur le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire et vous présenter la nécessité et l’utilité du pass sanitaire pour lutter contre le virus de la Covid-19.

⭕️ La quatrième vague est déjà là. La semaine dernière, entre 15 000 et 22 000 nouveaux cas positifs à la Covid-19 étaient recensés chaque jour. Dans notre département, le taux d’incidence est passé de 52 à 139 cas pour 100.000 habitants entre le 16 et le 25 juillet. Le pass sanitaire est un moyen efficace de faire face à cette nouvelle vague et d’éviter un nouveau confinement à la rentrée avec toutes les conséquences économiques et sociales qu’il aurait.

🔷 Depuis le 21 juillet, le pass sanitaire est déjà étendu aux lieux de loisirs et de culture, dans les lieux accueillant au moins 50 personnes (contre 1.000 auparavant) :
👉 Théâtres, cinémas, musées ;
👉 Bibliothèques, salles de conférence ;
👉 Établissements sportifs couverts (salles de sport, piscines, patinoires, etc) ;
👉 Foires et salons ;
👉 Festivals, salles de concerts/spectacles, discothèques (déjà en vigueur) ;
👉 Stades, parcs d’attraction, fêtes foraines ;

🔷 Le texte que nous avons définitivement adopté suite à un accord entre les députés et les sénateurs permet d’ajuster les outils à notre disposition pour faire face à cette nouvelle vague.

➡️ À partir du 9 août :
👉 Élargissement des activités pouvant être concernées par le pass sanitaire. Il s’appliquera aux lieux de restauration : Les restaurateurs contrôleront ce pass sanitaire. Les forces de l’ordre effectueront aussi des contrôles aléatoires. La première semaine sera consacrée à la pédagogie.
👉 Le pass sanitaire, c’est la présentation d’une preuve de vaccination terminée (2 injections + 7 jours après la deuxième), d’un test négatif (de moins de 48h pour le pass sanitaire « activités » et de moins de 72h pour le pass sanitaire « voyages ») ou d’un rétablissement de la Covid-19 depuis moins de 6 mois ;
👉 Contrôle de l’isolement obligatoire pour les personnes positives à la Covid-19 ;
👉 Simplification pour la vaccination des jeunes : de 12 à 16 ans, les jeunes pourront se faire vacciner avec l’accord d’un seul parent, et de 16 à 18 ans, sans l’accord parental ;
👉 Mise en place d’un mécanisme d’autorisation d’absence, pour permettre aux salariés de se rendre aux rendez-vous de vaccination.➡️ À partir du 15 septembre :
👉 Obligation vaccinale contre la Covid-19, sauf contre-indication médicale, pour les personnes travaillant dans les secteurs sanitaires et médico-social. Les soignants qui n’auraient reçu qu’une seule dose de vaccin disposeront d’un délai supplémentaire. NON, ce texte ne prévoit pas de rendre la vaccination obligatoire pour tous ;

➡️ À partir du 30 septembre :
👉 Entrée en vigueur du pass sanitaire pour les mineurs, dès 12 ans.

🔷 Le pass sanitaire ne sera pas demandé à l’entrée des commerces alimentaires.

🔷 Les préfets pourront imposer localement le pass sanitaire dans les centres commerciaux en cas de reprise forte de l’épidémie.

🔷 Le masque n’est plus obligatoire partout pour les personnes présentant un pass sanitaire et le préfet de département ou le propriétaire du lieu peut continuer à l’imposer. J’encourage chacun à le garder lorsque c’est possible, compte tenu de la contagiosité.

🔷 Les personnes vaccinées ne seront plus considérées comme cas contact en cas de contact avec quelqu’un de positif.

🔷 Pourquoi faut-il se vacciner ?

➡️ Le vaccin nous protège, individuellement et collectivement et il nous protège efficacement contre le variant Delta :
👉 Selon une étude de l’Institut Pasteur, une personne non-vaccinée a 12 fois plus de risque de transmettre le virus qu’une personne vaccinée ;
👉 Selon les essais cliniques réalisés par l’Agence américaine du médicament, le vaccin évite 95% des formes graves ;
👉 Selon la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), 80% des personnes ayant développé une forme symptomatique de la Covid-19 la semaine dernière n’étaient pas vaccinées.

➡️ Ce n’est pas la première fois qu’un vaccin est imposé en France. Pour inscrire nos enfants en crèche ou à l’école, nous avons tous, comme cela se fait depuis des décennies, dû présenter un carnet de vaccination. Quand les vaccins contre la Variole et la Polio ont été rendus obligatoires, eux aussi peu de temps après leur découverte, il y a eu aussi au début une certaine réticence mais ils ont permis d’éradiquer ces maladies.

🔷 L’extension du pass sanitaire est une réponse à une situation d’urgence sanitaire et à un impératif que le gouvernement s’est fixé : tout faire pour éviter que le virus ne circule et éviter que nos commerces ne ferment. À ce jour il est prévu que la rentrée des classes et des universités ait lieu pour nos enfants qui aspirent à retrouver une vie normale et nous ferons tout pour que cela soit toujours le cas. La France est le pays de l’OCDE qui a laissé ses écoles le plus longtemps ouvertes, c’est indispensable pour nos enfants.